jeudi 29 septembre 2016

Psychiatrists tried to kill phase3 (le vernissage)

Ce sentiment de révolte personnelle face au système peut conduire à se retrouver seul contre tous. Il engendre alors la partie punk du ZenPunk.  Cette " distorsion mentale " et  la mise en danger permanente qui en découle, sont pourtant les fondements de toute démarche artistique. Le prétexte de la création artistique reste, d'ailleurs,le seul moyen d'éviter toute représaille de la part d'une société définitivement malade. Les limites entre Art et folie sont souvent ténues. Parfois, elles sont  à peine perceptibles.

Il y avait, ce mardi 20 septembre 2016, tous ceux qui ont encore un questionnement sur nos fondamentaux. Parce qu'il font fi du vernis des conventions et que pour eux, le paraître n'a aucune importance, ils sont Humanité.



La partie zen du ZenPunk me fait leur dire que je les aime et je les remercie du fond du cœur d'avoir participé au vernissage de " Psychiatrists tried to kill phase3 " à l'Atypik. 
Enregistrer un commentaire