lundi 9 mars 2015

Le droit à " La Parole Contraire "

Les Italiens ne veulent pas du projet de ligne LGV (TAV, en italien, Treno Alta Velocità) qui, sous de faux prétextes écologiques, condamne à mort une bonne partie des Alpes.

Ils disent " NO " à cette dilapidation de l’argent public et à son détournement par la mafia et par les caisses des partis politiques.La Résistance est organisée et s’appelle NOTAV.

Les lobbies, les politiciens véreux qu'ils arrosent, les médias qu'ils manipulent, donnent encore un vernis de respectabilité au projet dont le financement crouvrirait largement le déficit de la Sécurité Sociale.

L'écrivain et alpiniste Erri De Luca,  parce qu'il aime les Alpes, soutient depuis des années le mouvement. Son engagement le mène depuis le 28 janvier 2015 devant le tribunal de Turin et, malheureusement, l'issue sera sans surprise.

Le système archaïque qui ose encore s'autoproclamer Etat ou Démocratie veut museler la liberté d’expression. 
Préparons-nous à la désobéissance citoyenne car notre Humanité même en est l'enjeu.

Enregistrer un commentaire