société du désespoir my beautifull selfish rock'n'roll phase3 grenoble thephase3 nucléaire Voodookids écologie art économie mes voyages france politique punk NOTAV capitalisme musique peinture consommation crise fukushima vidéos Italie culture diesel pollution USA croissance décroissance rock révolution graffiti savoie bilbo camions #SonoErri GREffiti RIP maurienne élections europe japon psychiatrie ZenPunk electeurs i-Roads piolle résistance st jean de maurienne urbanité villes voiture Atypik police électricité Basquiat cyberpunk guitare la norma libéralisme locomotion loulou lyon sarkozy 5 stelle By Ha:mo Coms Marilou NYC Villeneuve drogue grève générale kraftwerk montagnes schizophrénie Chomsky Elections Européennes Nature Philippe PERRIN anniversaire bashung cgt country david lynch england histoire du nucléaire lobby mafia montagne municipales phreadz réforme sexe ski suisse 9/11 Halloween Jeremy Rifkin Lennback Rabhi allemagne berlin boycotes cuba festival immobilier johnny cash livre london lynch marc loiseau neige parabellum paul jorion ressources subprimes the ramones tram tuiles wall street 1991 Amy Winehouse Bernard Lavilliers Daniel Darc Ensor H1N1 Higelin Hollande Iran Irène Franchon Joseph-Joseph Pacôme La Belle Electrique Lanceurs d'Alertes Les Dogs Matisse Mélenchon Paris Paul ARZENS Richard Blues Régionales2015 SwissLeaks Tchat TramE Trierweiler Van Gogh amsterdam barcelona bettencourt blade runner bluebob bouck'n'roll bulle cater caterpilar catterpillés chevaux chevrolet chrysta bell cigarettes covent garden cuisine danse escrime gainsbourg gallotta georges rey grippe A guerre jacno kidult larrouturou le zize low cost macba mc2 mediapart occupy oth photographies pil prison radioactivity ramones religion russia salut les anges schultz seesmic spain stiegler the Stooges the clash the cramps tiil vacances vercors woerth

vendredi 14 août 2015

Paul ARZENS : Le moteur électrique plus d’un siècle que l’on en parle


Paul ARZENS (1903-1990), que l’on voit au début de ce documentaire, en 1968, est un membre de ma famille. Mon père quand il était étudiant à Paris, l’avait beaucoup fréquenté et me parlait souvent de ce curieux bonhomme.

Quand j’ai annoncé que je voulais faire les Beaux-Arts, Paul ARZENS, qui avait vu quelques uns de mes dessins, avait encouragé mes parents à me permettre de suivre cette voie. Malheureusement, je n’ai eu le bonheur de le rencontrer une seule fois. C’était au début des années 80, chez lui, rue de Vaugirard, à Paris.

Tandis que sa fille, Brigitte, travaillait sur un énorme métier à tisser, Paul m’avait fait faire le tour du propriétaire et notamment celui de son atelier tout en verrières, situé juste en face de leur appartement. L’endroit était bâtit sur 3 ou 4 niveaux, avec au dernier étage, une cuisine et une terrasse superbe. Nous avions surtout passé un long moment à discuter sur la plateforme du bas où il y a avait son immense réseau de trains électriques miniatures. Il s’en servait pour dessiner et créer ses fameuses locomotives. Tout en me montrant, un petit poste d’aiguillage qu’il avait composé à partir de vieilles boites de conserve de sardines à l’huile, Paul m’avait prévenu des difficultés et des vicissitudes des métiers de la création, de l’isolement du créateur, et des pressions qui peuvent s’exercer sur lui quand, réellement, il bouscule un peu trop l’ordre établi.

La vidéo montre aussi que la voiture électrique n'a guère évoluée depuis l’« Œuf » de Paul Arzens au début des années 1940.  Ce véhicule roulait déjà à 80 km/h et avait 250 km d'autonomie. Arzens l’a utilisé jusqu’à sa mort en 1990. 


L’œuf électrique de Paul ARZENS (1939)

La baleine de Paul ARZENS


En 1944, un autre membre (un peu dandy) de la famille possédait également un véhicule électrique. On le voit sur la photo avec mon père (et ses lunettes rondes), mon oncle Bernard  (le plus petit),  les 2 autres frères et leur sœur, Monique, devant la maison de mes grands-parents à Pont-de-Claix (38). Brigitte ARZENS, la fille de Paul, avec qui j'ai la joie d'avoir repris contact, m'indique qu'il s'agissait d'une voiturette tricycle " Baby Rhône ".


Voiturette tricycle " Baby Rhône "
Suite à sa diffusion, ce post a été retranscrit dans
 
merci à Marion Sabourdy

&



Enregistrer un commentaire