mercredi 12 juin 2013

Projet LYON-TURIN : Enfin une réaction en Maurienne - NOTAV


Depuis longtemps, nous  refusons le TGV Lyon-Turin, ses tunnels géants, ses chantiers monstres, ce grand projet mégalo, ses tonnes de déblais et ses dangers, ses intérêts financiers et mafieux :


Samedi 29 Juin 2013
Marche des NoTav de Modane à Villarodin-Le Bourget
  • 13h : Rassemblement en gare de Modane
  • 14h : Départ en musique
  • 16h : Goûter & Apéritif au Bourget
  • 18h : Concerts et soirée festive



Depuis 1991, les lobbies de l'industrie tentent d'obtenir la construction d'une nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) entre Lyon et Turin. Alors que le chômage et la précarité enflent, il faudrait dépenser 30 milliards d'argent public pour gagner quelques minutes entre les grandes villes ? Et percer un tunnel de 53 km sous la vallée, au risque d'assécher les sources et d'exposer la population à l'amiante?



L'avenir des vallées n'est pas dans la multiplication des infrastructures, mais dans le maintien des activités les plus utiles, notamment l'agriculture et l'élevage. Si l'on veut diminuer encore le nombre de camions, et vivre d'une économie locale, il faut préserver la terre !



En Val de Suse, devant les risques de pollution et de destruction, les habitants s'opposent à la même LGV (en italien "TAV", pour Treno Alta Velocità) par de grandes manifestations populaires et en occupant les terres, malgré une violente répression. Grâce à leur mouvement, les NOTAV ont empêché le début des travaux et révélé la corruption de cadres de Lyon Turin Ferroviaire (le maître d'oeuvre franco-italien), dont certains ont été mis en examen. En France, trois descenderies ont été creusées et déjà, des habitants ont subi les premiers dommages (sources asséchées maisons fissurées bruits, déblais), et LTF projette de commencer les travaux du tunnel en 2014. Il est temps que tout le monde sache, il est temps de s'informer et de se réunir pour montrer notre opposition, faire pression sur les élus, soutenir les habitants les plus menacés, en Maurienne comme en Val de Suse.





Du Val de Suse à la Maurienne, nous sommes liés par des idées communes, pas par des foreuses. Défendons la vie dans les vallées, défendons les activités dignes et durables,

Mauriennais, défendons notre futur !



Enregistrer un commentaire