lundi 30 novembre 2009

L' Europe aux connards

En cette période de crise économique et de récession, la tentation du racisme et de la xénophobie devient de plus en plus prégnante.
  


           Il y a une bonne vingtaine d’années avec ma copine de l’époque, Farida, nous étions en Suisse, où elle travaillait alors. C’était l’été et il faisait chaud sur les rives du Léman. Nous décidâmes d’aller boire un verre dans un bar au bord du lac. Cependant, dès notre arrivée sur la terrasse archi bondée, nous fûmes pris à parti par une grosse suissesse rougeaude et visiblement ivre, nous faisant traiter d’immigrés et de bougnoules. Comme nous commencions à lui répondre (poliment d’ailleurs) le serveur de la guinguette nous sommait de quitter les lieux « ne voulant pas que nous fassions de scandales ».
La grosse vache était radieuse, brandissant son passeport à croix blanche sur fond rouge.


Oui, une fois dans ma vie, j’ai vécu ça.
Farida, des centaines de fois.


Le racisme est dégueulasse !

Alors, ne laissons pas notre monde devenir une porcherie !!!

3 commentaires:

  1. C'est tout ce qu'il y a de plus odieux. Ça fout en pétard une histoire pareille. La majeure partie des suisses n'a rien compris aux richesses du mélange des cultures.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas si cette histoire est typiquement suisse.
    Hier soir, avec Bilbo, nous nous disions que les suisses en votant contre les minarets exprimaient quelque chose qui ressort de plus en plus dans la plupart des pays (en incluant largement le notre). Mais, eux, par leur coté un peu germain ne s’embarrassent pas du politiquement correct.
    Ça a le mérite d’être clair : « Etranger passe ton chemin ! ».

    RépondreSupprimer