société du désespoir my beautifull selfish rock'n'roll phase3 grenoble thephase3 nucléaire Voodookids écologie art économie mes voyages france politique punk NOTAV capitalisme musique peinture consommation crise fukushima vidéos Italie culture diesel pollution USA croissance décroissance rock révolution graffiti savoie bilbo camions #SonoErri GREffiti RIP maurienne élections europe japon psychiatrie ZenPunk electeurs i-Roads piolle résistance st jean de maurienne urbanité villes voiture Atypik police électricité Basquiat cyberpunk guitare la norma libéralisme locomotion loulou lyon sarkozy 5 stelle By Ha:mo Coms Marilou NYC Villeneuve drogue grève générale kraftwerk montagnes schizophrénie Chomsky Elections Européennes Nature Philippe PERRIN anniversaire bashung cgt country david lynch england histoire du nucléaire lobby mafia montagne municipales phreadz réforme sexe ski suisse 9/11 Halloween Jeremy Rifkin Lennback Rabhi allemagne berlin boycotes cuba festival immobilier johnny cash livre london lynch marc loiseau neige parabellum paul jorion ressources subprimes the ramones tram tuiles wall street 1991 Amy Winehouse Bernard Lavilliers Daniel Darc Ensor H1N1 Higelin Hollande Iran Irène Franchon Joseph-Joseph Pacôme La Belle Electrique Lanceurs d'Alertes Les Dogs Matisse Mélenchon Paris Paul ARZENS Richard Blues Régionales2015 SwissLeaks Tchat TramE Trierweiler Van Gogh amsterdam barcelona bettencourt blade runner bluebob bouck'n'roll bulle cater caterpilar catterpillés chevaux chevrolet chrysta bell cigarettes covent garden cuisine danse escrime gainsbourg gallotta georges rey grippe A guerre jacno kidult larrouturou le zize low cost macba mc2 mediapart occupy oth photographies pil prison radioactivity ramones religion russia salut les anges schultz seesmic spain stiegler the Stooges the clash the cramps tiil vacances vercors woerth

mardi 6 janvier 2009

Ron Asheton ( 17/07/1948 – 06/01/2009 )

Guitariste originel des Stooges (1967) avec son frère Scott (batterie), Dave Alexander (basse) et bien sur Iggy Pop (Chant) en 1967, Ron Asheton , guitariste à la technique limitée, développe sa propre façon de jouer de son instrument : son jeu lourd, lent, malsain, et ses solos simples et lancinants influenceront, contre toute attente, de nombreux guitaristes.

En 1971, fatigué par leurs excès en tout genre, la maison de disques Elektra fini par virer les Stooges, sans les laisser terminer le troisième album sur lequel ils travaillaient.

En 1972, lorsque, sur les conseils de David Bowie et de son management, Iggy Pop décide de reformer le groupe. Car s'il pense immédiatement à James Williamson pour le poste de guitariste, il compte dans un premier temps se dispenser des services des frères Asheton. Finalement, Iggy et Williamson, ne trouvant pas de section rythmique à leur goût, proposent aux frères Asheton de ré-intégrer le groupe. Mais à une condition : que Ron abandonne la guitare au profit de la basse. Ce n'est que la première humiliation d'une longue série à l'issue de laquelle James Williamson prend totalement la place de Ron Asheton au sein du groupe comme dans le cœur d'Iggy.

En 1974, les mêmes causes (excès de drogues, d'alcool, etc.) entraînant les mêmes effets, les Stooges explosent à nouveau.

La carrière d’Iggy Pop (James Newel Osterberg Junior, de son vrai nom) fut celle que tout le monde connaît plus ou moins.
Mais pendant ce temps, Ron continuait sa carrière, que certains qualifieront de médiocre :
New Order (ne pas confondre avec leurs homonymes anglais).

Par la suite, il fait partie de Destroy All Monsters
En 1981, avec Dennis Thompson, le batteur du MC5, il rejoint les très stoogiens australiens de Radio Birdman au sein d'un supergroupe, New Race, qui ne vivra que le temps d'une tournée et d'un disque live.

Quelques films de série B, tel que Mosquito ou Frostbiter.

Plus tard, il composera également un titre pour la BO de Velvet Goldmine.

Dans les années 1990 alors que la génération Nirvana redécouvre les Stooges, on le retrouve avec Thurston Moore de Sonic Youth dans Mudhoney.

Enfin, avec son frère Scott, il joue les standards des Stooges sous le nom de "Asheton, Asheton, Mascis & Watt".

En 2002, Iggy Pop prépare son quinzième album solo, Skull Ring. Sa maison de disques lui demande d'y interpréter la moitié des chansons en duo. Iggy accepte, et invite sur son disque plusieurses musiciens (Sum 41, Greenday, Peaches). Mais, surtout, il propose aux frères Asheton (qui ont emmené Mike Watt avec eux) d'interpréter quatre nouveaux morceaux des Stooges.
Depuis lors, les Stooges sont relancés, et Ron Asheton a récupéré sa place de guitariste et co-compositeur au côté d'Iggy, en concert comme sur le dernier album, "The Weirdness".

Ron Asheton, par son coté maudit, était l’un de mes guitaristes préférés. Sur scène, (je l’ai vu 2 fois depuis la reformation en 2002) il créait un univers musical inimitable. Le mec qui ne se la pétait pas et qui créait le son des Stooges :

Ce soir, j’ai un gros coup de blues électrique …

Iggy & the stooges skull ring live in detroit concert
envoyé par lobotomie80
Enregistrer un commentaire