dimanche 8 mai 2011

Comment le réacteur n°3 de Fukushima est devenu la plus grande bombe "sale"* de tous les temps:




Dans cette vidéo datée du 26 avril 2011, Arnie Gundersen, ingénieur de la société Fairewinds, propose une théorie sur l'explosion du réacteur 3 de la centrale de Fukushima Dai-ichi, au Japon.

Merci au blog "fukushima.over-blog.fr" pour la traduction de cette vidéo.




*On appelle bombe radiologique (également appelée bombe sale) une bombe conventionnelle, entourée de matériaux radioactifs destinés à être répandus en poussière lors de l'explosion. Cette explosion a donc l'intensité thermique et mécanique d'une bombe conventionnelle, mais dissémine autour d'elle des éléments radioactifs qui auront des effets à long terme. Le but principal n'est donc pas de détruire, mais de contaminer une zone géographique et les personnes présentes en son sein par des radiations directes (premier effet) et l'ingestion et l'inhalation de matériaux radioactifs (deuxième effet).
(source: Wikipédia)


Enregistrer un commentaire