vendredi 25 février 2011

"Cicatrisation" & "Amaigrissement"

Quand je suis tombé malade pour la première fois en 1985, je pesais 72 kilos.

Pendant plus de 25 ans, les neuroleptiques, qui, certes, m’ont permis de m’en sortir, m’ont aussi fait prendre du poids (plus de 40 kg). Une certaine sédentarisation et nonchalance, liés à ce traitement médicamenteux et inhérente à la maladie elle-même, y sont aussi pour quelque chose.
Sur le chemin de la « cicatrisation » du syndrome psychotique, le sur-poids était la prochaine chose à régler.

J’ai, plusieurs fois, entrepris des régimes, de manière empirique, souvent, et plus récemment (2009) avec Weight Watchers.

J’ai eu des résultats puisque je suis arrivé à redescendre à 102 Kg  avec cette dernière méthode. Mais un sentiment de frustration et quelques problèmes d’ordre familial ont eu raison de cet amaigrissement.

En octobre dernier, une endocrinologue m’a parlé d’un programme de remise en forme dans le cadre de l’’hopital de Rocheplane à St Martin d’Hères (pas loin de la maison).
Nous y avons donc fait une demande de prise en charge et elle a été acceptée.

Je rentre donc lundi prochain, le 28 février, dans le service d’addictologie pour un séjour de 6 semaines.



Bientôt vous ne toucherez plus le ventre du petit Bouddha !
( Twitter : #rbnp3 )


13 commentaires:

Anonyme a dit…

Bon courage mon ami, je suis de tout cœur avec toi! J'attends avec impatience la suite de ton aventure. Bises!

Anonyme a dit…

Salut Pierre-Louis,

Il y aura sûrement des moments difficiles mais profites en à fond car c’est pas tous les jours qu’une telle occasion se présente. Et puis c’est pour la bonne cause, tu vas revenir tout neuf.

Bon courage.

Joseph.

Anonyme a dit…

Pierre-Louis,

Je te souhaite tout le succès que tu te souhaites dans cette démarche importante pour toi et ta famille.

Bravo pour ton courage et ta volonté sur ce chemin personnel déjà bien long et difficile.

Je penserais à toi. Donne de tes nouvelles.

Embrasse tout le monde chez toi.

Ta cousine,
Chantal

Anonyme a dit…

Salut ma denrée,
on s'téléphone, on s'fait une bou...
enfin, on verra bien ce que l'on fait.
Forza !!!

JP

phase3 a dit…

Merci à tous mes copains et soutiens :

@egantik : On reste connecté même là-bas. Visiblement, j'aurai plus ou moins les moyens de surfer. J'espère juste qui ne vont pas me caner.

@Joseph : Quand je sortirai , on fera la révolution ! Attendez-moi, cette fois-ci. Caramba !

@Chantal : On a quand même un problème dans la famille. Il me faut le résoudre pour le passé, le présent et surtout le future ...

@JP : Il va peut être falloir me trouver un autre surnom que "La denrée" ou "The food", non ?

A+ La bizzz à vous.

pipo a dit…

bon j'espère quand même qu'ils ne vont pas trop te changer....parce que nous, le petit bouddha on l'aime beaucoup !!! on pensera à toi tout le temps et on t'enverra des pensées positives qui, j'en suis sûre, t'aideront beaucoup.
Bisous
Les trois malins

phase3 a dit…

Je penserai à vous, beaucoup, aussi ... Je me connais.
Bizzz.
Papa

Anonyme a dit…

C'est bien, que tu ais pris cette décision !!!

Tu peux me dire si je pourrai te rendre visite, et comment cela va se passer !!!

Courage Pilou et à bientôt !!!

Je n'ai pas pu te joindre au téléphone !!!

Tiens moi au courant avant ton départ pour ces 6 semaines (emploi du temps, heures de visites etc...)

Je te fais plein de bisous.

Christine

phase3 a dit…

@la gazette : Je crois que les visites sont autorisées l'après-midi. Je t'en dirai plus dès que j'aurai mon emploi du temps.

Bizzz

Anonyme a dit…

bravo je trouve cette aventure fantastique biz on pense à toi
choupette

Anonyme a dit…

bonne route !
La route est longue et sinueuse pour arriver où l'on veut !

Bonne chance et bon courage pour ta cure :
6 semaines aux frais de la princesse ... tu en as de la chance ! ...
Bise. Ca vaut le coup !

Françoise.

Franck a dit…

Salut,

take care

Bernard a dit…

Salut mon filleul préféré,
Je viens de lire ton message. Je suis content de ta décision d’aller à Rocheplane. J’ai fait un stage l’été dernier et cela m’a fait beaucoup de bien. Je n’en finis pas de déménager et de m’installer en Ardèche. Mais je suis toujours aussi enthousiaste. J’essayerai de t’avoir au téléphone. Je t’embrasse.