mercredi 22 décembre 2010

Pas vu à la Télé :




Ceci se passait en Grèce la semaine dernière, le politicien passé à tabac par la foule en fin de séquence n’est ni plus ni moins qu'un ministre (celui du transport).

Le débat sur le budget de 2011, entamé le week-end dernier, prévoit des économies de 14 milliards d'euros après celles effectués en 2010 (de l'ordre de 9,1 milliards d'euros) et prévues dans le plan d'assainissement de l'économie du pays dicté par l'UE et le Fonds monétaire international (FMI) en échange d'un prêt de 110 milliards d'euros sur trois ans.


2 commentaires:

  1. J'ai mal à la Grèce et aux grecs
    Je suis allée 4 fois dans ce pays, la première fois en 1978, la grèce se relevait du régime des Colonels et le régime était encore répressif: 3 semaines de taule pour nudisme, 3 mois pour un joint, les jeunes grecs nous enviaient et rêvaient de venir en france.
    J'y suis retourné quelques années après l'élection des socialistes, un 1er mai, c'était un espoir fou pour les grecs. En 1991, j'ai partagé avec mon cher et tendre mon amour pour ce pays et ces habitants. En 2007, j'y suis allée avec mes 2 filles pendant les grands feux et mon coeur a saigné pour eux, la colère était déjà là, contre ce gouvernement qui n'avait rien fait pour les protéger. Et maintenant un autre embrasement et toujours la colère que je comprends même si je ne peux pas l'accepter. Un écrivain grec disait en 2007 que depuis la dictature, le gouvernement se partageait alternativement entre 2 grandes familles Karamanlis et Papandréou et que le fruit était pourri.
    On l'a vu lors de la gestion catastrophique des feux en 2007 et je pense qu'ils sont aussi responsables de ce qui se passe maintenant.

    RépondreSupprimer
  2. bonjour,J'ai adore votre pagine, bonne écriture suivre le travail acharné!
    au revoir
    désolé mon faible français

    RépondreSupprimer