mercredi 27 mai 2009

Ma révolte au tombeau

Elle est consumée, partie en fumée.
En deux temps, trois mouvements, ceux-là même qui, en leur temps, prônaient la révolte, ont tout foutu en l’air.
Ils ont éteint la braise qui portant couvait dans nos veines.
Démobilisé les combattants les plus acharnés.
Rendu absurde tout combat.
Retour à la case départ.

Pour longtemps ...
Longtemps ...
***
Enregistrer un commentaire